Passion Nature 78

Amoureux de photos et de la nature depuis toujours, j'ai des centaines de photos et videos a vous proposer, pour vous faire partager ma passion la Nature... Gilbert78

Comme l'indique le titre de mon blog, je suis un passionné de la Nature et j'habite dans le 78 (Les Yvelines). Amoureux de photos et de la nature depuis toujours, j'essaie à travers mon blog de vous faire découvrir cette belle région qui est la mienne. N'hésitez pas à cliquer sur le "menu" ci-dessus, afin de découvrir tous mes anciens messages. Merci encore....

lundi 27 octobre 2008

Les Coulemelles sont de retour en forêt de Rambouillet...

Chut...
Ne le dites surtout à personne...
Il y en a beaucoup en forêt, en cherchant un peu, et avec un peu d'humour ...
je dirais que depuis la semaine dernière elles poussent
comme des champignons...
Hihihi!!!

Coulemelle ou lépiote élevée (1)

Très communes, elles poussent dans les bois clairs et les prairies dès les
premières pluies de l'été, jusqu'à la fin de l'automne.

Coulemelle ou lépiote élevée (2)

La "Coulemelle" ou la "Macrolepiota procera" est connue également sous le nom de "lépiote élevée".
Autres appellations : parasol, grande lépiote, nez de chat, couleuvré, baguette de tambour.

Coulemelle ou lépiote élevée (3)

Sa hauteur moyenne dépasse les vingt centimètres, certains exemplaires
pouvant même atteindre quarante centimètres.

Coulemelle ou lépiote élevée (4)

Jeune, elle a tout à fait l'aspect d'une baguette de tambour avec son gros bulbe arrondi sur un long pied.

Coulemelle ou lépiote élevée (5)

Puis elle s'ouvre largement et s'échancre, conservant des tuiles et un mamelon brun sur un fond pâle.

Coulemelle ou lépiote élevée (6)

Ce petit mamelon brunâtre lui vaut d'ailleurs l'un de ses autres noms : "nez de chat".

Coulemelle ou lépiote élevée (7)

Le chapeau, portant un mamelon brun à son sommet, est plus ou moins squameux, donnant l'impression qu'on a affaire à un toit avec ses tuiles.

Coulemelle ou lépiote élevée (8)

Son pied est chiné et comporte un anneau double et mobile...

Coulemelle ou lépiote élevée (9)

Des lamelles blanchâtres serrées et libres...

Coulemelle ou lépiote élevée (10)

On évitera de consommer les exemplaires trop vieux, et on préfèrera les jeunes champignons au chapeau encore fermé (baguettes de tambour).

Coulemelle ou lépiote élevée (11)

Le pied blanc à brunâtre chiné, creux, très coriace et dur est impropre à la consommation...

Coulemelle ou lépiote élevée (12)

Pour éviter tout risque de confusion avec d'autres espèces ressemblantes, il faut absolument rejeter toutes les lépiotes mesurant moins de dix centimètres de haut, la plupart étant toxique, voire mortelle.

Coulemelle ou lépiote élevée (13)

Attention ! Quand vous récoltez des champignons, faites les identifier par un pharmacien,
un mycologue ou un membre d'une société mycologique.

Coulemelle ou lépiote élevée (14)

Pour vous rendre compte de la taille d'une coulemelle

Coulemelle ou lépiote élevée (18)

La réputation culinaire de la coulemelle n'est pas exceptionnelle,
pourtant certains cueilleurs ne jurent que par elle..

Coulemelle ou lépiote élevée (15)

Quant aux chapeaux un peu plus ouverts, on peut les préparer à la manière des escalopes panées,
en les trempant dans de l'œuf battu puis dans de la chapelure.

Coulemelle ou lépiote élevée (16)

On peut aussi les consommer grillés, avec de l'ail et du persil.
Par contre, la simple cuisson à la poêle est plutôt décevante.

Coulemelle ou lépiote élevée (17)

Une petite recette:
La coulemelle panée pour 2 personnes
2 coulemelles (en fonction de la taille), 1 assiette de chapelure, 2 oeufs

sel, poivre, huile d'olive,1 citron,1 branche de persil 
Retirer les pieds des coulemelles qui ne se mangent pas.
Laver les têtes des champignons sous 1 filet d'eau en les frottant légèrement.
Les poser sur du papier absorbant pour les éponger.
Battre les oeufs en omelette dans une assiette creuse, saler, poivrer.

Faire chauffer dans une grande poêle, 1 cuillère à soupe d'huile d'olive.
Passer les coulemelles dans le jaune d'oeuf puis dans la chapelure.
Quand l'huile est bien chaude, mettre les champignons à cuire 5 minutes de chaque coté
pour qu'ils soient bien dorés, mais pas trop grillés, ils doivent être moelleux à l'intérieur.

Dresser 1 coulemelle par assiette et mettre du persil frais avec un filet de citron dessus.

Bon appétit....

Posté par Gilbert78 à 19:24 - Catégorie - Balade (Les Coulemelles sont de retour) - Commentaires / comments [39] - Permalien [#]
Nuage de tags - Tags : , , , , , , ,


Share




lundi 20 octobre 2008

La forêt aux couleurs d'automne...

Depuis quelques jours, la nature est en train de changer de couleurs.
Je me propose de vous emmener en balade dans ma forêt pour voir
ce merveilleux spectacle dont le titre est :

"Quand la nature sort ses crayons de couleurs"
ou
"les couleurs de l'été indien"
(Pas besoin d'aller au canada)

La forêt aux couleurs d'automne (1)

Viens plus près...

La forêt aux couleurs d'automne (2)

Encore plus près... 

La forêt aux couleurs d'automne (3)

Et admire ce tableau spectaculaire, que nous offre la forêt, en se drapant de sa parure flamboyante...

La forêt aux couleurs d'automne (30)

 
La forêt aux couleurs d'automne (4)

La forêt aux couleurs d'automne (5)

La forêt aux couleurs d'automne (6)

La forêt aux couleurs d'automne (7)

Mais, sais-tu,  pourquoi les feuilles changent de couleurs?

La forêt aux couleurs d'automne (8)

Je vais te l'expliquer

La forêt aux couleurs d'automne (9)

C'est le raccourcissement des jours, qui est directement responsable
du changement de la couleur des feuilles à l'automne...

La forêt aux couleurs d'automne (10)

car les feuilles sont influencées par la lumière.

La forêt aux couleurs d'automne (11)

La diminution de la luminosité, donne aux feuilles le signal d'entamer le processus
qui les conduira, à terme, aux portes de l'hiver.

La forêt aux couleurs d'automne (12)

Tout au long de la saison estivale, le principal pigment de la feuille,
la chlorophylle, est en constante production.

La forêt aux couleurs d'automne (13)

C'est ce pigment qui donne à la feuille sa franche couleur verte.

La forêt aux couleurs d'automne (14)

Il accapare tout l'espace en masquant d'autres pigments moins envahissants, comme le carotène.

La forêt aux couleurs d'automne (15)

A mesure que les jours raccourcissent, un espèce de bouchon de liège se forme là où la feuille est rattachée à la branche.

La forêt aux couleurs d'automne (16)

Les éléments nutritifs et l'eau circulant de plus en plus difficilement jusqu'à la feuille,
la production du chlorophylle diminue jusqu'à cesser complètement.

La forêt aux couleurs d'automne (17)

C'est ainsi que graduellement le vert pâlira et s'estompera.

La forêt aux couleurs d'automne (18)

Le carotène aura alors le champ libre pour étaler lui aussi ses couleurs.

La forêt aux couleurs d'automne (19)

C'est à ce moment que la forêt revêt les tons jaunes et orangés qu'on lui connaît à l'automne.

La forêt aux couleurs d'automne (20)

Quant aux feuilles plus rouges, elles doivent leur coloration aux sucres qui se retrouvent emprisonnés
à l'intérieur par la faute du liège qui empêche la circulation de la feuille au tronc.

La forêt aux couleurs d'automne (21)

Lorsque le liège aura finalement terminé son travail consistant à boucher le conduit de façon étanche,
la feuille assoiffée et sous-alimentée tombera...

La forêt aux couleurs d'automne (22)

Fin du 1er acte...

La forêt aux couleurs d'automne (23)

Une 2ème vie va démarrer pour la feuille...

La forêt aux couleurs d'automne (24)

Cette étape s'appelle le processus de décomposition organique

La forêt aux couleurs d'automne (25)

Les feuilles vont se transformer en humus que l'on appelle aussi terre végétale

La forêt aux couleurs d'automne (26)

essentiellement par l'action combinée des animaux, des bactéries et des champignons du sol.

La forêt aux couleurs d'automne (27)

La décomposition lente et naturelle de l' humus libère directement aux racines des arbres de l'azote, du phosphore et tous les éléments nutritifs indispensables à leur croissance...

La forêt aux couleurs d'automne (28)

Et voila, la boucle est bouclée...

La forêt aux couleurs d'automne (29)

La « seconde vie des feuilles »
est l'un des principaux combustibles de la nature,
le véritable or noir de notre planète. 

Elle est pas belle ma forêt ?...


A voir ou à revoir "Petite balade en forêt de Rambouillet" automne 2007

Posté par Gilbert78 à 21:58 - Catégorie - Balade (automnale) - Commentaires / comments [84] - Permalien [#]
Nuage de tags - Tags : , , , , , , , , , , ,


Share



lundi 13 octobre 2008

Le brame du Cerf en forêt de Rambouillet...

La saison du "brame du cerf" en forêt de Rambouillet est sur le point de se terminer, je vous invite à regarder mes premiers clichés et une petite vidéo...
(Excusez la qualité mais en forêt,  c'est toujours très sombre et l'on est obligé de monter la sensibilité vers 800 iso ce qui augmente la granulosité et détériore la qualité des photos.)

Bonne balade avec moi à la rencontre du "GRAND CERF"

Au début de l’automne, environ du 15 septembre au 15 octobre des cris rauques et profonds retentissent dans la forêt (mais on peut encore entendre bramer des cerfs jusqu'à mi-novembre).

Pour entendre le brame du Cerf  (cliquez sur l'extrait du CD "l’année nature")

Le brame est le mot qui désigne à la fois le cri du cerf et la période du rut.
Les deux phénomènes sont très liés. Le brame se déclenche chez le mâle en présence des femelles et à cause d’une poussée de testostérone.

Le brame du Cerf (1)

En fonction du vent ce cri peut s'entendre à plusieurs kilomètres de distance...

Le brame du Cerf (4)

Le mâle avertit les femelles réceptives de sa présence, intimide ses concurrents potentiels et défie les autres mâles qui s'aventureraient sur son territoire. Il devient particulièrement agressif à ce moment-là.

Le brame du Cerf (3)

Au moment où il pousse son long cri guttural, le cerf allonge le cou, retrousse lèvres et narines, ses yeux chavirent, c’est l’extase ! Ce cri a pour effet de signaler la présence du mâle aux femelles et intimider les rivaux...

Le brame du Cerf (2)

La femelle et le mâle ne cohabitent qu’à l’occasion du rut. La femelle se charge seule de l’éducation des petits. La cellule familiale regroupe en principe une femelle, un jeune de moins de deux ans (bichette ou daguet) et un faon (le petit de l’année).

Le brame du Cerf (5)

Le grand mâle...
Les mâles vivent en groupe toute l'année... Ils quittent leur mère vers 18 mois et intègrent une harde de mâles. La hiérarchie est très marquée. Un vieux cerf domine un cerf moins âgé qui lui-même commande un plus jeune et ainsi de suite jusqu’au daguet nouvellement intégré.

Le brame du Cerf (6)

Le jeune cerf...
Les novices font allégeance à leurs aînés en échange de leur expérience.

Le brame du Cerf (7)

Au début de l’automne, les grands mâles quittent le groupe pour rejoindre les femelles sur les lieux du brame.

Le brame du Cerf (9)

Pendant toute la période du rut, le mâle veille sur son harem de biches et en expulse tout autre prétendant. C’est la seule période de l’année où le cerf, habituellement placide devient violent. 

Le brame du Cerf (15)

En cas de rencontre avec un autre mâle, après une phase d'intimidation, les deux adversaires vont mener un combat très violent durant lequel il se projette la tête en avant l'un contre l'autre dans le but de déséquilibrer l'adversaire.

Le brame du Cerf (8)

Ces combats conduisent à l'abandon du plus faible, seuls les mâles de puissance et de ramure comparables s'affrontent de la sorte.

Le brame du Cerf (10)

Cette période est si épuisante que les mâles n’ont pas le temps de manger. Il faut livrer combat contre les jeunes, séduire les femelles d’une autre harde tout en surveillant sa propre harde.

Le brame du Cerf (11)

Après les accouplements... vers la mi-octobre, les mâles reproducteurs quittent les futures mères pour rejoindre la harde des mâles.

Le brame du Cerf (12)

Huit mois, plus tard, entre mai et juin, la biche met au monde un seul petit. Le faon nait avec une jolie livrée mouchetée qu’il perd dès l’âge de 3 mois.

Le brame du Cerf (13)

Le petit pèse environ 7 kg et les deux premières semaines, il reste couché près de sa mère. Il en profite pour têter et prendre 400 grammes par jour. Dès l’âge de 6 mois, le faon est sevré.

Le brame du Cerf (14)

La rencontre avec un grand cerf est très impressionnante, (ne pas oublier que la pointe des cornes peut se trouver à 2.5 m du sol chez les très grands cerfs), en espérant qu'il ne nous prenne pas pour un rival....

Le brame du Cerf (16)

Magnifique animal... Son surnom de "Seigneur de la forêt" prend vraiment là...  tout son sens...

Le brame du Cerf (17)

Vidéo "Brame du cerf en forêt de Rambouillet" 

Je vous présente un petit film de ma balade faite avec mon APN.
Dans la pénombre de la forêt il est quelquefois plus facile de faire de la vidéo que des photos...
Je vous ai fait un petit montage rapide, excusez la musique je n'avais que cela de libre de droit d'auteur.

Pour ceux qui ont un bon débit internet, regardez la vidéo en version HD (c'est-à-dire l'icone HD en jaune) et en grand écran. Pour ceux qui auraient un bas débit, il est préférable de laisser la vidéo se télécharger avant de la regarder. (c'est de la vidéo dailymotion faut pas rêver!)...

Toutes ces photos ont été prises lors de balades "Brame du Cerf" dans l'Espace Rambouillet, magnifique et immense réserve animalière  située au coeur de la forêt de Rambouilllet que je vous conseille de venir voir si vous passez dans ma région. Prévoir une journée de beau temps,  des chaussures de marche, le sac à dos, le casse-croûte, de l'eau, les jumelles, l'APN avec un gros télé et avec un peu de chance vous aurez de magnifiques rencontres inoubliables...
Attention je ne vous garantis rien... je me suis vu certains jours marcher presque 8 heures durant sans voir le moindre cerf...

Mais que la nature est belle...


A voir aussi:
"
Rencontre avec les cerfs" et "Le brame du Cerf 2009 en forêt de Rambouillet"


Posté par Gilbert78 à 11:20 - Catégorie - Animaux (Cerf, Le brame) - Commentaires / comments [80] - Permalien [#]
Nuage de tags - Tags : , , , , , , , , , ,


Share



lundi 6 octobre 2008

L'aigrette garzette

Je vous présente "l'Aigrette garzette"   
un petit « héron blanc » très répandu en Europe. 
L'aigrette garzette (1)

Elle se reconnaît à son bec et ses pattes de couleur noire.
Assez petite, 53-58 cm, elle est très  élégante et d'une blancheur remarquable.L'aigrette garzette (5)

En période nuptiale, elle arbore deux longues plumes sur la nuque.
Ce sont les « aigrettes » qui étaient utilisées pour orner les chapeaux au début du XX ème siècle. L'aigrette garzette (2)

Ces deux plumes étaient très recherchées comme parure par les élégantes,
ce qui a entraîné une destruction regrettable de ces oiseaux.
L'aigrette garzette (4)

Le vol est identique au Héron...
L'aigrette garzette (3)

Pendant la saison de reproduction, l'Aigrette garzette se rencontre dans les marais,
les deltas des fleuves et sur les terrains buissonneux.
L'aigrette garzette (6)

Après la saison des nids, elle se rencontre presque partout dans les zones humides en eau peu profonde,
mais avec une prédilection pour les eaux saumâtres: bords des lacs, des rivières et des fleuves, marécages ou marais peu profonds, rizières, zones inondées, lagunes et étangs.L'aigrette garzette (8)

Bien qu'elle se rencontre parfois en troupes, l'aigrette garzette est moins sociable que le héron garde-bœufs. Elle niche en colonies souvent associées avec d'autres hérons dans les buissons ou les arbres.
L'aigrette garzette (7)

Elle se distingue du Héron garde-bœufs et du Crabier chevelu par son allure générale qui la rapproche plus des grands hérons. Il existe également une forme presque noire, mais qui est très rare.
L'aigrette garzette (9)

Les aigrettes se nourrissent de poissons, de reptiles et d'insectes.
L'aigrette garzette (10)

Elles sont migratrices, les aigrettes d'Europe hivernent en Afrique.
L'aigrette garzette (11)

L'aigrette garzette niche en colonies, avec d'autres espèces d'ardéidés.
L'aigrette garzette (12)

Elles nichent dans les roselières, les zones broussailleuses humides
ou les arbres près de l'eau, à une hauteur de 20 mètres.
L'aigrette garzette (15)

Le nid est une plate-forme faite de brindilles ou de roseaux.
La femelle dépose 3 à 5 oeufs bleu verdâtre clair, à intervalles de un à deux jours. L'incubation commence avec le premier oeuf pondu, et dure environ de 21 à 25 jours, partagée par les deux parents.
L'aigrette garzette (14)

Famille: ardeidés, Taille: 55-65 cm, Envergure: 88-106 cm, Poids: 450-550 grammes, Âge maximum: 9 ansL'aigrette garzette (13)

L'aigrette garzette est maintenant fortement représentée dans les zones humides de France.
Elle est même devenue une hivernaute régulière, restant toutefois très sensible à un hiver rigoureux pouvant alors occasionner des pertes importantes.

Posté par Gilbert78 à 17:16 - Catégorie - Animaux (Aigrette garzette) - Commentaires / comments [28] - Permalien [#]
Nuage de tags - Tags : , , , , , , , , ,


Share






Nuage de Tags
 



Index du blog Passion Nature 78 en images
Index du blog Passion Nature 78 en images
© http://passionnature78.canalblog.com | 2007-2015 | Tous droits réservés (Arc)
Toutes les photos du blog PassionNature78 sont protégées par les lois sur le droit d'auteur et le copyright.