Passion Nature 78

Amoureux de photos et de la nature depuis toujours, j'ai des centaines de photos et videos a vous proposer, pour vous faire partager ma passion la Nature... Gilbert78

Comme l'indique le titre de mon blog, je suis un passionné de la Nature et j'habite dans le 78 (Les Yvelines). Amoureux de photos et de la nature depuis toujours, j'essaie à travers mon blog de vous faire découvrir cette belle région qui est la mienne. N'hésitez pas à cliquer sur le "menu" ci-dessus, afin de découvrir tous mes anciens messages. Merci encore....

mercredi 8 avril 2009

La tonte des moutons de Mérinos

Chaque année au printemps,
à la Bergerie Nationale de Rambouillet a lieu la tonte des moutons.


C'est l'occasion de vous faire connaître
le plus beau des moutons qui est un des symboles de ma charmante ville...

Moutons de Méinos (1)

La femelle (la brebis)

Moutons de Méinos (2)

Le mâle (le bélier).

Moutons de Méinos (3)

Un petit peu d'histoire sur la Bergerie Nationale de Rambouillet...
C'est en 1783 que Louis XVI a acheté le domaine de Rambouillet à son cousin le Duc de Penthièvre pour en faire un domaine de chasse. Mais c'est également l'époque de "l'agromanie" et il décide la création d'une ferme expérimentale. Cette deuxième vocation du domaine se concrétise par la construction de la "grande ferme" en 1785. Cette double fonction restera toujours le fondement de ce site national.

Moutons de Méinos (4)

La vocation d'élevage date de 1786 et de l'achat d'un troupeau de Mérinos espagnols qui a donné naissance aux "Mérinos de Rambouillet". Louis XVI acheta ce troupeau à son cousin le Roi d'Espagne Charles III pour la qualité de sa laine. La valorisation du Mérinos comme améliorateur de la qualité lainière, "la mérinisation", se poursuivit au plan national puis international jusqu'au début de la première guerre mondiale.

Moutons de Méinos (5)

L'établissement rural national devint impérial en 1804 avec la construction des premières bergeries impériales, puis royales de 1815 à 1848, et à nouveau impériales de 1853 à 1870 sous le Second Empire, avec la construction des deuxièmes bergeries impériales. C'est à cette époque (1840) que fut créée la race ovine Île-de-France par croisement Dishley-Mérinos.

Moutons de Méinos (6)

La bergerie Nationale est depuis 1926 une école de bergers puis, en 1939, le siège de l'école nationale d'élevage ovin. Elle est située dans le parc du château de Rambouillet. Elle comprend également une ferme expérimentale assurant le rôle d'un conservatoire génétique pour le Mérinos de Rambouillet, un ovin dont elle maintien l'unique troupeau existant en France.

Moutons de Méinos (7)

Elle comporte également un troupeau de moutons "Ile-de-France", issus d'un croisement entre une brebis mérinos et un bélier Dishley et destiné à la production de viande. Une troisième race d'ovins est présente à la bergerie c'est  l' INRA 401 ou Romane.

Moutons de Méinos (8)

Ces moutons sont donc les descendants d'un troupeau de Mérinos espagnols sélectionnés en 1786 dans la province Espagnole de Castille.

Moutons de Méinos (9)

Ce sont des animaux réputés pour avoir la laine la plus fine au monde. Certains des moutons sont protégés par une cape pour avoir une laine encore plus parfaite.

Moutons de Méinos (10)

Depuis 1800 la qualité lainière exceptionnelle de cette race ( plus de 5000 brins de laine par cm 2 de peau) est transmise à l'ensemble de nos races françaises. Depuis 1850 les Mérinos de Rambouillet ont conquis plus de 50 pays.

Moutons de Méinos (11)

L'introduction de sang mérinos a aussi permis la création de races nouvelles. En croisant des brebis de race Mérinos avec un bélier de race Dishley on a progressivement créé la race Ile-de-France.

Moutons de Méinos (12)

Pendant plus de 200 ans la bergerie nationale a conservé le patrimoine génétique identique à celui de l'origine sans introduire de sang nouveau, ce qui constitue une expérience unique au monde. La bergerie garde des échantillons de laine de chaque année...

Moutons de Méinos (13)

Cinq mois après la monte ou lutte, c'est-à-dire la saillie de la brebis par le bélier ou l'insémination artificielle celle-ci est prête à agneler. Les  brebis sont alors rassemblées et dès la mise bas, chacune est isolée dans une case pour faciliter l'adoption de son ou de ses agneaux.

Moutons de Méinos (14)

Chaque agneau est pesé et reçoit un numéro d'ordre qui l'identifie à sa mère. Quand il y a des triplés ou que la mère n'a pas beaucoup de lait, on élève à part ces orphelins qui seront nourris de lait reconstitué par une "louve" appareil qui reconstitue le lait et le distribue à bonne température..

Moutons de Méinos (15)

La tonte a lieu tous les ans au printemps. Les Mérinos produisent selon les individus et le sexe, 3 à 6 kgs de laine d'excellente qualité par sa finesse.

Moutons de Méinos (16)

Pas facile comme métier...

Moutons de Méinos (17)

Le tri de la laine...

Moutons de Méinos (18)

Avant et après la tonte

Blog mérinos-1

Quelques photos prises cet hiver...

Moutons de Méinos (20)

Ne vous inquiétez pas pour eux, ils sont bien équipés pour affronter le froid.

Moutons de Méinos (21)

Et bien logés ! De mai au début de l'hiver, ils paissent dans les prairies situées au cœur du Parc Présidentiel. Il y a pire comme résidence !... lol...

Moutons de Méinos (22)

Un peu fiers... Mais c'est parce qu'ils le valent bien... lol...

Moutons de Méinos (23)

Une dernière petite anecdote.
Tout le monde connait l'expression "laissez pisser le mérinos" mais quelle est son origine ?...
A l'arrivée du troupeau de Mérinos sur les terres de France, Louis XVI voulut qu'on lui apporta le fameux mouton.
mais, à son arrivée au château , celui-ci se mit à uriner sur le beau tapis du roi.
Louis XVI aurait dit "laissez pisser le mérinos", d'où... l'expression !

Moutons de Méinos (24)

Une petite vidéo de la tonte des moutons. Soyez sans crainte en aucun cas on ne fait de mal aux moutons !..


Pour une meilleure qualité vidéo (cliquez sur HQ pour qu'il devienne jaune)

Une petite balade à l'intérieur de la bergerie, pour vous mettre dans l'ambiance et entendre les moutons.
Malheureusement, je ne peux pas vous transmettre  l'odeur, mais pensez à un fromage de chèvre et vous n'en serez pas loin  ...


Pour une meilleure qualité vidéo (cliquez sur HQ pour qu'il devienne jaune)

Alors, ils ne sont pas beaux mes petits Mérinos ?...

Posté par Gilbert78 à 22:35 - Catégorie - Animaux (Mouton Mérinos) - Commentaires / comments [22] - Permalien [#]
Nuage de tags - Tags : , , , , , , , , , , , ,


Share

Commentaires


    BONJOUR

    que si ils sont beaux ces MERINOS, très beaux même, mais je me demande ce qu'ils pensent de leur tonte, il doivent se sentir bien nu après et doivent avoir beaucoup moins chaud
    [Sourire]
    bonne journée

    Posté par Claude B, jeudi 9 avril 2009 à 07:46
  • J'ai assisté à ça une fois à Embrun dans les alpes. Il y avait même un concours de tonte c'était très impressionnant la vitesse à laquelle les moutons étaient déshabillés. Merci pour ce reportage [Cool]

    Posté par MIMOU NET, jeudi 9 avril 2009 à 08:14
  • Houuuuu les belles bêtes ...
    Toujours un régal pour les yeux...
    [Merci]
    A bientôt...

    Posté par Cline, jeudi 9 avril 2009 à 09:53
  • merci !!!

    Quel reportage magnifique , merci,merci !!!!
    et le petit film super !!!
    un ré[Bisous...]gal pour les yeux !!![Bisous...][Bisous...]

    Posté par tattoofood, jeudi 9 avril 2009 à 10:21
  • Bonjour,
    Très beau documentaire sur ces moutons et la tonte.[Clin d_oeil]
    Cela fait toujours bizarre de voir les moutons sans leur manteau de laine.
    Bon jeudi à toi [Ciao]

    Posté par lespetitsbretons, jeudi 9 avril 2009 à 11:55
  • [Soleil] superbe reportage et puis dis donc quelle vitesse !!!
    Merinos une belle laine!
    Merci du partage.
    [Ciao]Dany

    Posté par Dany, jeudi 9 avril 2009 à 12:13
  • ils sont vraiment très beaux. et quelles cornes pour les béliers. merci pour ce reportage passionnant.

    Posté par Kristin, jeudi 9 avril 2009 à 16:41
  • Bonjour Gilbert

    C'est Gérard Dargaud qui m'a indiqué votre site, en réponse à ma question sur les cris émis par les blaireaux. Il s'est mis en veille de nuit auprès d'un terrier sans succès, et je souhaitais confirmer les "bruits" d'un animal non vu il y a fort longtemps en pleine nuit, dans un ruisseau asséché et touffu en Provence.

    Merci pour vos enregistrements que je viens d'écouter en partie. C'est bien un blaireau qui "haletait" comme celui de votre enregistrement dans les bruits de la forêt. Celui que j'ai entendu n'avait pas poussé les cris voisins de ceux du sanglier et avait détalé à grand fracas une fois qu'il m'eut éventé. Une trop brève rencontre.

    Vous avez fait un travail remarquable de patience et je me suis permis de mettre votre site dans la liste des favoris pout y revenir à loisir.



    Veuillez m'excuser si ce commentaire est placé avec les mérinos, je n'ai pas trouvé l'endroit idoine dans les bruits de la forêt.

    Encore un grand merci.

    A titre d'anecdote, il m'est arrivé une fois de tondre à la main des moutons en Ecosse, moutons demeurant tout l'hiver dans les landes à bruyère et rassemblés à la fin du printemps. Des scènes rustiques que j'ai filmées maladroitement avec une 8 m/m d'alors. C'était en 1965. Les images sont à votre disposition si cela vous interesse.

    Cordialement

    Christian

    Posté par Christian, jeudi 9 avril 2009 à 19:04
  • De belles cornes !!!

    Pas facile à porter mais ils ont l'air d'en être fiers! un très beau reportage et c'est les agneaux qui sont les plus craquants !

    Posté par JJC91, jeudi 9 avril 2009 à 20:39
  • Merci pour tous ces renseignements, je n'étais pas très experte en mouton.Pauvre bêtes elles doivent se sentir bien nues après la tonte.

    Posté par Solange, jeudi 9 avril 2009 à 21:59
  • extra ! superbes photos et reportage, comme toujours ! ils sont vraiment beaux sous leur manteau de laine!!!
    joyeuses päques!!!!

    Posté par cocole, vendredi 10 avril 2009 à 08:09
  • Jolies photos, je n'ai pas réussi à en faire d'aussi belles, notamment, les petits agneaux sous la lampe. Ce que je n'avais pas aimé, mais je ne pense pas que l'on puisse y faire grand chose, ce sont les bêlements, c'est stressant.

    Posté par etienne, vendredi 10 avril 2009 à 19:35
  • bon wek end

    Ton article est magnifiques , les bébés sont trop mimi mais je ne m'approcherai pas des adultes !!! [LOL]

    Un ptit coucou avant le week end, ou je vais être absente de la blogosphére mais des article paraitrons !!

    Je te souhaite de bonnes fêtes de Pâques avec les tiens

    bizou

    Dany

    Posté par dany alias betty, samedi 11 avril 2009 à 01:21
  • De belles photos et j'ai appris plein de choses! Merci pour ces partages!
    Très belle journée!

    Posté par Elie, samedi 11 avril 2009 à 07:42
  • Bravo!

    Oui bravo pour ce reportage très intéressant. Impressionnants les mâles!!! et craquants les petits. Merci pour ces belles photos.

    Posté par Mirlitou, dimanche 12 avril 2009 à 20:21
  • Très beau reportage et je regarde ces moutons le jour de Pâques!!
    Tes photos et ta vidéo un régal.
    Merci

    Posté par Badadi, dimanche 12 avril 2009 à 22:50
  • Beau reportage !!!!

    Posté par photo365, lundi 13 avril 2009 à 12:07
  • De fameuses cornes ces béliers!

    Posté par Philippe D, lundi 13 avril 2009 à 21:00
  • super !

    super ce site !
    je vais avoir une jeune brebis de mérinos d ici un mois, rien que le repartage sur la tonte m a bcp aidé !
    superbes animaux !! [Coeur]

    Posté par lola0896, jeudi 20 août 2009 à 18:25
  • rire

    sa c'est tout moi le bélier mais au féminin et fiére de l'être[LOL]et attention a mes cornes je pourrai foncé alors attention au fesse [LOL][LOL]
    bon samedi [Ciao][Salut][Photos]et bravo pour les clichés.

    Posté par muriel93, vendredi 25 septembre 2009 à 20:29
  • Cette race de moutons MERINOS méritent d'être mieux diffusée.
    Existent il une association d'éleveurs en France ou Belgique pouvant m'en fournir?
    Guy Basyn +32 10 68 82 82 ou guy.basyn@esperanto.be

    Posté par BASYN Guy, samedi 24 octobre 2009 à 10:32
  • Ils sont superbes les mâmes avec leurs cornes en tirebouchon.
    J'ai été bergère dans ma première vie. La période que je préfèrais étant l'agnelage. La poremière année nous avions pu vendre la laine à la coopérative, mais après plus du tout. Nous la jetions.

    Posté par claude, mercredi 7 avril 2010 à 10:14

Poster un commentaire


Merci à tous pour tous vos commentaires toujours super sympas et très motivants ce qui m'encourage à continuer...








Nuage de Tags
 



Index du blog Passion Nature 78 en images
Index du blog Passion Nature 78 en images
© http://passionnature78.canalblog.com | 2007-2015 | Tous droits réservés (Mes)
Toutes les photos du blog PassionNature78 sont protégées par les lois sur le droit d'auteur et le copyright.