Passion Nature 78

Amoureux de photos et de la nature depuis toujours, j'ai des centaines de photos et videos a vous proposer, pour vous faire partager ma passion la Nature... Gilbert78

Comme l'indique le titre de mon blog, je suis un passionné de la Nature et j'habite dans le 78 (Les Yvelines). Amoureux de photos et de la nature depuis toujours, j'essaie à travers mon blog de vous faire découvrir cette belle région qui est la mienne. N'hésitez pas à cliquer sur le "menu" ci-dessus, afin de découvrir tous mes anciens messages. Merci encore....

vendredi 8 juin 2012

Les phoques de la Baie de Somme

Je reviens d'une petite balade dans la Baie de Somme, où l'on peut voir une faune et flore d'exception.

2012-05-28 Marquenterre 

Je suis allé dans la Baie de Somme dans l'espoir d'apercevoir
"les sirènes de la mer".

Les phoques.



Pas facile de les trouver dans cette immensité.

Baie de Somme

Enfin jouant avec la ligne d'horizon, les phoques sont à portée de l'objectif (télé de 1000mn).
Regardez bien sur le banc de sable, pour pourrez voir qu'il y a une cinquantaine de phoques.

Phoques baie de Somme (19)

Et oui !! en France on peut observer des phoques !

Phoques baie de Somme (20)

La découverte des phoques de la Baie de Somme m’a procuré une très grande émotion.
C'était un instant magique...

Phoques baie de Somme (18)

Il est recommandé de se tenir à 300 mètres des phoques pour ne pas les perturber.

Phoques baie de Somme

A cette distance, difficile de faire de bons clichés, à moins d'être équipé d'un super téléobjectif. Il est plus facile d'observerez les animaux à la longue vue.

Phoques baie de Somme (8)

Pour infos quelques chiffres sur les phoques de la Baie de Somme: 
un maximum de 310 Phoques veaux-marins présents pour une moyenne annuelle de 161 individus.
un maximum de 85 Phoques gris présents pour une moyenne annuelle de 34 individus.
Les effectifs maxima ne représentent pas la population sédentaire en Baie de Somme puisqu’il s’agit d’animaux immigrant sur le site pendant quelques semaines afin de se reproduire.

Phoques baie de Somme (28)

La colonie de phoques de la baie de Somme est la plus importante de France. Les animaux vivent en fonction des marées et profitent de l’estran sablonneux découvert à marée basse pour se reposer.

Phoques baie de Somme (2)

Deux espèces de Phoques sont actuellement présentes en baie de Somme :

le Phoque veau-marin (Phoca vitulina vitulina) 
Les mâles mesurent de 1.4 à 2.0 m et pèsent de 70 à 170 kg.
Les femelles mesurent de 1.2 à 1.7 m et pèsent de 50 à 150 kg.
A la naissance, le petit mesure 80 cm pour un poids de 8 à 10 kg.
Le phoque veau marin a une tête ronde, un museau en pointe, un décrochement entre le front et le nez bien marqué, des narines en forme de V et une fourrure parsemée de marques très fines plus claires.

Phoques baie de Somme (6)

le Phoque gris (Halichoerus grypus)
Les mâles mesurent de 2.5 à 3.0 m et pèsent de 200 à 250 kg.
Les femelles mesurent de 1.7 à 2.2 m et pèsent de 150 à 200 kg.
A la naissance, le petit mesure 75 cm pour un poids de 14 kg.
Le phoque gris a un museau allongé dans le prolongement du front, des narines parallèles et une fourrure parsemée de grosses tâches.

Phoques baie de Somme (7)

Les phoques se reposent hors de l’eau à marée basse, ils utilisent les reposoirs (bancs de sable émergés à marée basse) pour régénérer leur énergie, pour mettre bas et allaiter les petits (juin-juillet), pour muer (de juin à septembre)...

Phoques baie de Somme (9)

La vie des phoques est dictée par le jeu immuable des marées. Leurs sites de repos, les bancs de sable, ne sont accessibles qu'à marée basse, ils les rejoignent dès que l'eau commence à descendre

Phoques baie de Somme (27)

Les phoques choisissent soigneusement les bancs de sable sur lesquels ils se reposent, ceux ci doivent présenter une pente suffisante et être situés en bordure d'un chenal profond, afin que les animaux puissent prendre la fuite à la nage au moindre signe de danger.

Phoques baie de Somme (4)

Les phoques sont carnivores et ont une nourriture diversifiée comprenant poissons, crustacés, mollusques,… Dépourvus de molaires, ils avalent leur nourriture, les dents ne servant qu'à saisir les proies.

Phoques baie de Somme (29)

En Baie de Somme, les veaux-marins se régalent notamment de flets et carrelets, sans pour autant cracher sur les mulets, anguilles et maquereaux.

Phoques baie de Somme (3)

Phoques baie de Somme (10)

Sur la terre ferme, le phoque ne reste pas inerte , mais roule souvent d'un côté, puis de l'autre, s'étale sur le dos ou cambre le torse et les pattes arrières vers le ciel pour adopter la position caractéristique en " banane".

Phoques baie de Somme (11)

Le phoque commun ou veau marin (Phoca vitulina) est un mammifère carnivore, de la famille des phocidés. Sa durée de vie peut atteindre 25 ans pour le mâle et 35 ans pour la femelle

La maturité sexuelle est atteinte vers 4 à 7 ans pour les mâles et plus précocement (vers 3 à 6 ans pour les femelles). Elle semble effective pour la femelle quand elle dépasse 50 kilogrammes et pour le mâle quand il dépasse 75 kg.

L’accouplement a plutôt lieu dans l’eau, un mâle pouvant s’accoupler avec plusieurs femelles. La saison des amours est double : printemps et début d’automne. La gestation dure environ 9,5 mois, parfois 11 mois .
Il n'y a généralement qu’un seul petit (exceptionnellement deux), de 9 à 13 kg (11 kg en moyenne) pour 70 à 90 cm. Les petits savent nager et plonger en apnée dès quelques heures après la mise bas qui se fait toujours sur le rivage. Le mâle ne s’occupe pas des soins et de l’élevage du petit. L’allaitement dure de 4 à 6 semaines.

Phoques baie de Somme (12)

Phoques baie de Somme (13)

A marée basse, les phoques montent sur les bancs de sable :
. pour se reposer : lorsqu’il est dans l’eau, le phoque dépense de l’énergie à la nage mais surtout à la thermorégulation,  remonter sur le sable lui permet de régénérer cette énergie.
. pour mettre bas et allaiter
. pour se reproduire
. pour muer : l’été, le phoque perd ses poils par lambeaux, il utilise alors l’énergie solaire pour synthétiser de la vitamine D et permettre au nouveau poil de pousser.
. pour stocker de la graisse : formant une épaisse couche sous-cutanée (de 6 à 10 cm d’épaisseur), la graisse joue un rôle important dans la thermorégulation mais également dans le stockage d’énergie et la locomotion.
La marée montante est une période utilisée par les phoques pour pêcher.

Phoques baie de Somme (14)

Phoques baie de Somme (15)

Phoques baie de Somme (16)

Phoques baie de Somme (17)

Phoques baie de Somme (21)

A marée montante, les phoques regagnent l'eau, ils se dispersent alors dans la baie et le long de la côte pour chasser

Phoques baie de Somme (22)

Les déplacements sur terre sont lents, difficiles et maladroits. Le phoque progresse en rampant

Phoques baie de Somme (23)

C'est aux alentours de 1960 que la colonie de phoques a complètement disparu des bancs de sable de la Baie de Somme .
il faudra attendre que leur protection soit effective, par l'interdiction de chasse dans les années 70, ainsi que par des directives européennes de protection de ces espèces, pour les voir petit à petit revenir dans les années 1980. La première naissance sera constatée dans les années 90 .
Une quarantaine de naissances a été comptabilisée en 2010 et autant en 2011 .
C'est beaucoup, mais peu par rapport aux colonies de milliers d'individus des côtes de Wash au sud-est de l'Angleterre, d'où ils sembleraient venir...

Phoques baie de Somme (25)

Où observer les phoques ?
- Au Crotoy, dans le port et face au bassin des chasses
- A Saint-Valery-sur-Somme, le long du quai Jeanne d'Arc et à l'écluse
- Au Cap Hornu, face au parking
- Au Hourdel, à la pointe de galets
- A Cayeux-sur-Mer, le long de la côte
- Dans la baie de l'Authie

A marée haute : dans les ports ou le long du rivage, les phoques sont visibles de 2 heures avant marée haute à 2 heures après.
A marée basse : le long de la « route blanche » entre Le Hourdel et Cayeux-sur-Mer. Les phoques sont sur les bancs de sable longeant le chenal de la Somme entre marée haute plus 4 heures et marée basse plus 2 heures.

Phoques baie de Somme (30)

Observez-les de loin, avec des jumelles et évitez de vous en approcher à moins de 300 mètres, pour ne pas les effrayer. Par peur, ils pourraient abandonner leurs petits !

Phoques baie de Somme (31)

Longtemps chassé par l'Homme pour sa fourrure et sa graisse, notamment au XIXe siècle, il a disparu de nombreuses régions de son aire normale de répartition. Il est actuellement protégé par des règlementations nationales et internationales, mais continue à souffrir de prises involontaires, de braconnage (tir au fusil) et de la pollution (du fait de sa position dans le haut de la chaîne alimentaire, son organisme est particulièrement chargé en polluants marins).

Phoques baie de Somme (32)

Ne vous aventurez pas imprudemment dans la Baie de Somme à marée basse. Il est très tentant de marcher dans cette vaste étendue qui s'offre à vous pour vous rapprocher des phoques que vous verrez sur les bancs de sable, mais sachez que les nombreux trous d'eau sont imprévisibles, que les sables mouvants ne font pas de cadeau et que les courants à marée montante sont violents.

Phoques baie de Somme (33)

Personne n'ignore les dangers de la Baie du Mont Saint Michel et "la mer qui remonte à la vitesse d'un cheval au galop"... Ici, c'est pareil, la Baie de Somme peut être tout autant un vrai danger pour sa sécurité .
Dans cette immensité, à marée basse, on perd progressivement la notion du temps : est-on là depuis 10 minutes ou 1 heure ?
A marée descendante le courant est violent, il ne faut pas vouloir franchir prématurément un bras d'eau ... au lever du jour on peut se sentir bien seul....
De plus, le temps peut changer très rapidement et il arrive qu'un soudain brouillard recouvre le site : le vrai danger guette alors car on perd très rapidement le sens de l'orientation ...

Phoques baie de Somme (24)

Alors allez dans le port de Saint Valéry ou du Crotoy à marée haute pour voir nos amis nager, ou bien allez à la pointe du Hourdel ou dans la baie de l'Authie à marée basse avec de bonnes jumelles et regardez-les se prélasser sur les bancs de sable.

Phoques baie de Somme (34)

Alors, ils ne sont pas mimi mes petits phoques ?

Phoques baie de Somme (35)

A la prochaine...





mardi 7 septembre 2010

Le flamant rose de Camargue

Après un long moment d'absence me voici de retour.
Et oui ! C'est aussi la rentrée sur le blog.

Après la cigogne et la grue cendrée, je vous présente un des derniers plus gros oiseau visible en France.
Mes vacances en Camargue m'ont permis de faire quelques clichés de ce magnifique oiseau.

Le flamant rose de Camargue

Il vit dans le sud de la France et principalement en Camargue, le seul lieu de reproduction des flamants.

Le flamant rose de Camargue

Le flamant rose symbole de la Camargue (Poenicopterus roseus) est beaucoup moins rose
que les flamants du Chili (Phoenicopterus chilensis) et de Cuba (Phoenicopterus ruber) (photos ci-dessous).

Flamants du chili

Les flamants vivent en groupe de plusieurs milliers d'individus. Les couples se forment en avril et c'est plus de 20 000 poussins blancs qui naissent chaque année.

Le flamant rose de Camargue

Le flamant rose est facilement reconnaissable du fait de sa couleur rose et de ses longues pattes.

Le flamant rose de Camargue

La plus grande partie du plumage est blanc rosâtre. Pour le reste, les couvertures alaires sont rouges, avec les rémiges primaires et secondaires noires. Le bec est rose à pointe noire, et les pattes sont entièrement roses.

Le flamant rose de Camargue

Le flamant rose mesure 125 à 145 cm de long. Sa hauteur varie entre 1,25 et 1,45 m pour un poids de 2 à 4 kg. L'envergure varie de 140 à 165 cm. Les femelles sont en principe plus petites que les mâles.

Le flamant rose de Camargue

Il vit en moyenne 15 ans, ce qui est beaucoup pour un oiseau. Dans la nature, le flamant ADH, bagué en 1977 sur l'étang du Fangassier a été observé le 16 janvier 2004, ce qui fait de lui, à 30 ans, le plus vieux flamant sauvage connu.

Le flamant rose de Camargue

Il fréquente les zones côtières où il privilégie les lagunes et les étangs littoraux, la Camargue lui convient parfaitement.

Le flamant rose de Camargue

Il vit le long du littoral maritime. Il aime les eaux salées et saumâtres des étangs, des estuaires ou des deltas des fleuves comme celui du Rhône.

Le flamant rose de Camargue

Lors des envols, le flamant cancane, de manière très expressive. Les cris du flamant rappellent curieusement les émissions sonores bruyantes des oies et autres bernaches.

Le flamant rose de Camargue

Son vol malgré son poids est typique, cou et pattes allongés.

Le flamant rose de Camargue

Le flamant rose se nourrit de crevettes et divers petits invertébrés filtrés dans la vase grâce à son bec spécialisé doté de peignes.  Il consomme également des algues microscopiques.

Le flamant rose de Camargue

Les aliments sont retenus par les lamelles. L’eau est rejetée, ainsi que le sable et la vase, grâce aux mouvements de la grosse langue. Il filtre donc l’eau au fur et à mesure qu’il avance dans l’eau.

Le flamant rose de Camargue

Le flamant rose a un régime alimentaire très spécialisé. Il se nourrit surtout d'une espèce de crevette, l'Artémia salina. Celle-ci contient un pigment, un caroténoïde, responsable de la coloration rose de l'oiseau.

Le flamant rose de Camargue

Il vit en larges colonies de plusieurs milliers d'individus...

Le flamant rose de Camargue

La population de flamants roses est estimée à environ 20 000 couples en Camargue.

Le flamant rose de Camargue

En France, les salins de Camargue sont les seules zones de reproduction des flamants.
L'étang du Fangassier, est le seul lieu de niche de ce volatile.

Le flamant rose de Camargue

Le couple construit un nid en terre surélevé (visible sur cette photo) où la femelle déposera un seul œuf annuel.

Le flamant rose de Camargue

La parade amoureuse du flamant rose est un très joli spectacle. Le mâle et la femelle enlacent langoureusement leurs cous.

Le flamant rose de Camargue

Un nouveau couple se forme systématiquement pour les nouvelles saisons des amours.

Le flamant rose de Camargue

Couvé par la femelle comme par le mâle pendant environ 30 jours, le jeune flamant va quitter le nid après 10 jours. Il rejoindra alors les autres jeunes et sera élevé en crèche sous la surveillance des adultes jusqu'à son premier envol 10 semaines plus tard.

Le flamant rose de Camargue

Sur cette photo, des jeunes flamants...
C'est à l'âge de quatre ou cinq ans que le flamant prend ce plumage rose éclatant.

Le flamant rose de Camargue

Flamants en vol

Le flamant rose de Camargue

Le flamant rose de Camargue

Le flamant rose de Camargue

Flamant rose s'apprêtant à l'envol

Le flamant rose de Camargue

A cause de leur taille ,les flamants doivent prendre quelques mètres d'élan pour décoller des eaux

Le flamant rose de Camargue

Le flamant rose de Camargue

Flamant rose s'apprêtant à amerrir

Le flamant rose de Camargue

Les battements d'ailes, puissants et réguliers, les propulsent à 60 km/h sur des étapes de plusieurs centaines de kilomètres.

Le flamant rose de Camargue

Ce grand oiseau vole généralement en groupes

Le flamant rose de Camargue

Il peut s'éloigner à plus de 100 kilomètres afin
d'aller chercher la nourriture pour leur progéniture...

Le flamant rose de Camargue

A partir du mois d’octobre, beaucoup de flamants roses s’envolent pour migrer vers un endroit plus chaud de la planète. Ils ne reviennent qu’au mois d’avril, pour les beaux jours.

Le flamant rose de Camargue

Le flamant rose de Camargue

Le flamant rose dort sur une ou deux pattes la tête cachée sous une aile .

Le flamant rose de Camargue

Cet échassier recherche avant tout la tranquillité des marécages et des grands lacs.

Le flamant rose de Camargue

Le flamant rose est célèbre pour sa "pose repos" sur une patte.

Le flamant rose de Camargue

Le flamant rose est en danger selon la liste rouge des espèces menacées en France

Le flamant rose de Camargue

Le Flamant rose bénéficie d’une protection dans les 25 pays de l’Union Européenne au titre de l’application de la directive 79/409 CEE du 2 avril 1979 appelée plus généralement Directive Oiseaux.

Le flamant rose de Camargue

La population de flamants roses dans l’Ouest de la Méditerranée se compose de 100 000 individus environ.

Le flamant rose de Camargue

Un programme de baguage (visible sur cette photo) a été mis en place par la Tour du Valat en 1977 pour assurer un suivi de cette population.

Le flamant rose de Camargue

Aujourd’hui, la Tour du Valat travaille en collaboration avec d’autres pays du pourtour méditerranéen au sein du "réseau Flamant rose". Les données portant sur les dénombrements de flamants, le baguage et les lectures de bagues (environ 25 000 par an) sont mises en commun et permettent une étude de l’aire de reproduction à l’échelle méditerranéenne.

Le flamant rose de Camargue

Parrainer un flamant rose
En parrainant un flamant rose vous soutiendrez un réseau d'observateurs s'étendant à l'échelle de la méditerranée.Votre parrainage se traduit par une participation directe à l'étude et à la protection des flamants roses en finançant l'achat du matériel nécessaire à leur observation. La lecture des bagues, posées sur les pattes des flamants roses, est difficile et elle est parfois faussée par la mauvaise qualité du matériel. Par exemple, une simple paire de jumelles ne permet de lire une bague que si le flamant se trouve à une distance inférieure à 50 mètres, ce qui reste très rare. Mais avec un télescope l'observation et la lecture pourront se faire jusqu'à une distance de 300 mètres.

Le flamant rose de Camargue

En devenant parrain d'un flamant rose vous serez informé par courriel de ses déplacements dès qu'il sera observé.

Le flamant rose de Camargue

C’est l’un des plus bel oiseau que j'ai observé en France,
avec son plumage rose flamboyant et ses petits yeux jaunes vifs.

Voilà !!!
  J'espère vous avoir fait connaître un peu mieux ce magnifique oiseau.      

Posté par Gilbert78 à 10:05 - Catégorie - Animaux (Le flamant rose de Camargue) - Commentaires / comments [28] - Permalien [#]
Nuage de tags - Tags : , , , , , , , , , ,


Share



mardi 18 mai 2010

A la recherche d'un nid de cygne

Avril et mai étant la période de reproduction
des cygnes tuberculés,
Je me suis mis en quête de découvrir un nid.

Le cygne tuberculé

Le cygne est un oiseau vraiment splendide et majestueux !

Le cygne tuberculé

C'est le plus lourd oiseau de nos régions capable de voler.  Les mâles pèsent en moyenne 10,2 kg
et les femelles environ 8,4 kg.

Le cygne tuberculé

On reconnaît facilement le cygne tuberculé ( Cygnus olor ) à son plumage blanc et
le tubercule noir situé à la base de son bec orangé qui est constitué de cartilage.

Le cygne tuberculé

Ne pas confondre avec le cygne chanteur (Cygnus cygnus) qui se distingue du cygne tuberculé par le bec sans tubercule de couleur jaune à pointe noire et par le cou qu'il tient très droit. Il est appelé cygne chanteur car il émet un son qui ressemble à un trombone ou une trompette.

le cygne chanteur

Impossible de le confondre avec le cygne noir (Cygnus atratus)
qui doit son nom à la coloration de son plumage.

le cygne noire    
Les cygnes tuberculés adultes peuvent mesurer de 125 à 170 cm de long,
avec une envergure de 200 à 240 cm.

Le cygne tuberculé

Il se nourrit principalement de plantes aquatiques, de mollusques, de petits organismes aquatiques,
de plantes terrestres et de quelques invertébrés
(petits escargots, limaces ou insectes mangés avec les feuilles qu'il ingère)

Le cygne tuberculé

Il peut barboter pour se nourrir en basculant la tête dans l'eau.

Le cygne tuberculé

Le plumage des adultes est blanc, alors que les juvéniles ont un plumage brun grisâtre ou blanc la première année.

Le cygne tuberculé 
Il possède un très grand bec orange avec une bosse noire à la base (le tubercule) d'ou le nom de "cygne tuberculé". Bien que les oiseaux des deux sexes se ressemblent, chez le mâle, le tubercule noir est plus gros. 

Le cygne tuberculé

Petit séance de nettoyage très efficace…

Le cygne tuberculé

Mais, comment font-ils pour rester aussi blanc ?

Le cygne tuberculé

Après une belle balade dans les roselières, enfin voilà le fruit de mes recherches… 
Il me semble apercevoir un nid de cygne !

Le cygne tuberculé

Ce nid est immense, environ 2m de large

Le cygne tuberculé

Gentiment Madame se lève comme si elle voulait me faire voir sa future progéniture

Le cygne tuberculé

Il semble qu'il y ait déjà 3 ou 4 oeufs

Le cygne tuberculé

Les cygnes nichent principalement dans les roseaux, car ils s'y sentent bien protégés

Le cygne tuberculé

Madame cygne est en train de consolider son nid avec des branches de roseaux.

Le cygne tuberculé

Ce nid semble bien douillet, il est fait d'un mélange de paille, de plumes et de roseaux

Le cygne tuberculé

Les nids de cygne sont toujours très gros. Ils sont construits par les deux parents, le mâle apportant les matériaux à la femelle (roseaux et herbes).
Entre avril et mai, la femelle dépose de 5 à 12 très gros oeufs,
gris clair, vert clair ou bleu pâle/vert, de 115 x 75 mm pour 340 gr.

Le cygne tuberculé

L'incubation dure environ 36 à 38 jours, essentiellement assurée par la femelle,
le mâle surveillant le territoire.

Le cygne tuberculé

Il peut la remplacer quand  elle part pour se nourrir, et reprendre l'incubation si elle disparaît (mort ou maladie). Les naissances sont synchronisées sur une période de 24 heures. Les poussins vont à l'eau immédiatement après l'éclosion.  Les jeunes sont élevés par les deux parents. 

Le cygne tuberculé

La femelle couve les cygnons qui montent souvent sur le dos des adultes, et plus souvent sur la femelle.
Les jeunes ont leur plumage complet à l'âge de 60 jours. Ils ne pourront voler qu'au bout de 4 ou 5 mois.  Ils atteignent leur maturité sexuelle à l'âge de trois ans.
Ils restent avec les parents jusqu'au printemps suivant, jusqu'à la période de reproduction.

Le cygne tuberculé

Petit moment de tendresse entre Monsieur et Madame…

Le cygne tuberculé

Maintenant le mâle est en train de me faire gentiment  comprendre qu'il serait temps que je les laisse tranquilles…

Le cygne tuberculé

Madame se remet à couver ses oeufs

Le cygne tuberculé

Tout en me regardant d'un œil discret…

Le cygne tuberculé

Chut… Je crois qu'il est temps de partir…

Le cygne tuberculé

Formidable découverte que ce nid de cygne, une autre fois je vous ferai découvrir leur progéniture…

Voir aussi précédents posts sur les cygnes:
Les petits cygneaux sont nés
Le cygne noir

Posté par Gilbert78 à 21:02 - Catégorie - Animaux (A la recherche d'un nid de cygne) - Commentaires / comments [25] - Permalien [#]
Nuage de tags - Tags : , , , , , , , , , , ,


Share



mardi 19 janvier 2010

Les colverts de l'étang d'or en hiver...

La semaine dernière je vous ai emmené en rando dans la neige (voir ici),
je vous propose cette fois une petite balade sans neige mais avec beaucoup de glace.

L'étang d'or en hiver

Aujourd'hui avec le dégèle et la pluie, la neige a complètement disparu,
mais sur les étangs la couche de glace par endroits est très épaisse et n'est pas prête de fondre.

L'étang d'or en hiver

Ce sympathique petit étang s'appelle "l'étang d'or".
En hiver pas facile de comprendre pourquoi "étang d'or". Il faut le voir en automne, les arbres
prennent de superbes couleurs or et font de magnifiques reflets dans l'eau de l'étang. (voir ici)

  L'étang d'or en hiver

J'aime bien cet étang, car il a gardé son côté nature

L'étang d'or en hiver

C'est d'ailleurs un petit paradis pour le canard colvert

L'étang d'or en hiver

Cet étang encore très sauvage regorge d'arbres qui poussent à moitié submergés
qui sont un lieu de cachette pour une multitude d'oiseaux

L'étang d'or en hiver

En ce moment il y a des canards colvert en grand nombre sur cet étang,

L'étang d'or en hiver

Ils s'y sentent en sécurité avec tous ces branchages dans l'eau 

L'étang d'or en hiver

Le héron est aussi de la partie

L'étang d'or en hiver

L'étang est encore presque gelé de partout,
il faudra bien encore une bonne semaine pour faire fondre toute cette masse de glace

L'étang d'or en hiver

Cet étang est vraiment resté très sauvage, comme je les aime…

L'étang d'or en hiver

Avec les dernières grosses pluies et la fonte de la neige, l'eau rentre par endroits très loin dans la forêt

L'étang d'or en hiver

Même les gros chênes sont devenus subaquatiques

L'étang d'or en hiver

Les colverts mâles ont retrouvé leurs couleurs de noce, le temps des amours va pouvoir commencer…
Normal c'est bientôt la saint Valentin des canards… lol…

L'étang d'or en hiver

Voila la piste de danse pour canards colvert

L'étang d'or en hiver

Le colvert est monogame mais change de partenaire à chaque période de reproduction. Plusieurs mâles courtisent une femelle, certains pouvant même s'accoupler sans effectuer de parade nuptiale, plus ou moins de force.

L'étang d'or en hiver

Magnifique la nature ! Même en hiver…

L'étang d'or en hiver

La parade des colverts a lieu sur l'eau durant tout l'hiver, longtemps avant la saison de la reproduction.
La ponte peut avoir lieu dès février et jusqu'en juillet,

L'étang d'or en hiver

C'est sur ces branches que l'on verra bientôt les premiers nids

L'étang d'or en hiver

Généralement, la femelle arrive la première sur le lieu de nidification, et bâtit son nid dans un endroit caché, du plan d'eau. Il est composé d'herbe, de jonc et de feuilles, et garni de duvet que la cane arrache à son propre plumage. Pendant la période de reproduction, le mâle protège énergiquement sa femelle.

L'étang d'or en hiver

Des reflets de glace

L'étang d'or en hiver

Madame colvert

L'étang d'or en hiver

J'adore me balader autour de cet étang, une vraie bouffée de nature !

L'étang d'or en hiver

Messieurs colverts, Les plus beaux !  Normal… lol…

L'étang d'or en hiver

Nature authentique et presque fantasmagorique,

L'étang d'or en hiver

Voulez vous m'accorder cette danse?

L'étang d'or en hiver

L'étang d'or en hiver

L'étang d'or en hiver

Cet étang est vraiment une superbe patinoire naturelle

L'étang d'or en hiver

Je ne vous explique par pourquoi ce canard s'appelle un colvert…

L'étang d'or en hiver

Vraiment le paradis des oiseaux d'eau (normal la chasse étant interdite sur cet étang)

L'étang d'or en hiver

Je vous présente ma nouvelle copine

L'étang d'or en hiver

L'étang d'or en hiver

Et si on dansait "la danse des canards" ? …

L'étang d'or en hiver

Voila ma petite balade à l'étang d'or se termine, à la prochaine.


Un endroit superbe au coeur de la forêt, qui est rattaché à la ville de Rambouillet (78)
par de nombreux chemins de balades et une piste cyclable.


Si vous voulez en savoir un peu plus sur :
Les canards colvert aller voir un de mes précédent post (par ici)
L'étang d'or à l'automne (par ici)


Posté par Gilbert78 à 10:55 - Catégorie - Etang (Les colverts de l'étang d'or en hiver) - Commentaires / comments [26] - Permalien [#]
Nuage de tags - Tags : , , , , , , , , ,


Share



lundi 15 juin 2009

Les petits cygneaux sont nés...

En ce moment on peut voir des cygnes avec leurs petits cygneaux
sur beaucoup d'étangs de ma région, j'en profite donc pour vous les présenter...

Le Cygne tuberculé est l'espèce la plus nombreuse et la plus répandue parmi les cygnes européens,
il est aussi la seule espèce visible toute l'année, les autres espèces migrent. 
C'est aussi l'un des plus gros oiseaux volants au monde.

Le Cygne tuberculé (1)

Lorsqu'il est sur l'eau, ce grand oiseau d'un blanc pur, est reconnaissable de loin grâce à son long cou gracieux qui est recourbé en forme de S, contrairement aux autres cygnes européens.
Lorsqu'il nage, ses rémiges secondaires sont souvent dressées.

Le Cygne tuberculé (2)

Les deux sexes sont semblables, mais le mâle est toutefois plus grand et son tubercule est plus gros, surtout au moment de la nidification. Son bec rouge orangé est aussi plus vif.

Le Cygne tuberculé (3)

On reconnaît facilement le cygne tuberculé à son plumage blanc et le tubercule noir situé à la base de son bec orangé/rose et qui est constitué de cartilage.

Le Cygne tuberculé (4)

Voilà des jeunes de l'année précédente avec leurs parents... Ils sont déjà aussi gros que les adultes mais ne sont pas encore tout blanc... Il leur reste des plumes de naissance...

Le Cygne tuberculé (5)

Les jeunes ne prennent leur plumage d’adulte qu’à l’âge de 2 ans. 

Le Cygne tuberculé (6)

Et voila ceux de cette année qui ont une dizaine de jours.

Le Cygne tuberculé (7)

Toujours à courir derrière leur mère... et vraiment trop mimi...

Le Cygne tuberculé (8)

Les nouveaux-nés sont gris pâle ou beige avec le dessous "blanc sale". Le bec est bleu gris foncé, les pattes sont bleu gris. Les nouveaux-nés en phase claire sont blancs avec les pattes gris clair/rose. 
Les poussins pèsent 210 à 220 grammes à la naissance.

Le Cygne tuberculé (9)

Apparemment leur duvet ne semble pas très étanche...

Le Cygne tuberculé (10)

Couic... Couic... Ce qui veut dire... Je suis tout mouillé....

Le Cygne tuberculé (11)

Un bon coup de nettoyage s'impose...

Le Cygne tuberculé (12)

Et voila... presque propre !

Le Cygne tuberculé (13)

Les juvéniles ont un plumage brun grisâtre, commençant à devenir blanc durant le premier hiver, mais quelques plumes restent grises jusqu'au second hiver.
Les pattes sont noires, le bec est gris, les yeux sont bruns.

Le Cygne tuberculé (14)

Leur nid, très gros, hors de l'eau, est construit par les deux parents, le mâle apportant les matériaux à la femelle (roseaux et herbes). Entre avril et mai, celle-ci dépose de 5 à 12 oeufs, gris clair, vert clair ou bleu pâle/vert, de 115 x 75 mm pour 340 gr.

Le Cygne tuberculé (15)

L'incubation dure environ 36 à 38 jours, essentiellement assurée par la femelle, le mâle surveillant le territoire. Il peut  la remplacer quand elle se nourrit, et reprendre l'incubation si elle disparaît (mort ou maladie). Les naissances sont synchronisées sur une période de 26 heures.

Le Cygne tuberculé (16)

Les poussins vont à l'eau immédiatement après l'éclosion.Les jeunes sont élevés par les deux parents.
La femelle couve les cygnons qui montent souvent sur le dos des adultes, et plus souvent sur la femelle.

Le Cygne tuberculé (17)

Les jeunes ont leur plumage complet à l'âge de 60 jours. Ils ne pourront voler qu'au bout de 4 ou 5 mois.
Ils atteignent leur maturité sexuelle à l'âge de trois ans. Ils restent avec les parents jusqu'au printemps suivant, jusqu'à la période de reproduction.

Le Cygne tuberculé (18)

Le cygne tuberculé a besoin d'un territoire assez vaste (1,5 à 4 hectares), qui peut inclure un petit lac ou un étang en entier.

Le Cygne tuberculé (19)

Le cygne tuberculé se nourrit essentiellement de matières végétales et notamment les feuilles et parties végétatives de plantes aquatiques et d’algues. Il se nourrit également de petits amphibiens (grenouilles, crapauds, têtards) et d’invertébrés aquatiques (mollusques, insectes, vers). Il utilise trois méthodes pour se nourrir: l'alimentation en surface, le plongeon de la tête et du cou et le plongeon du corps.

Le Cygne tuberculé (20)

C'est l'un des plus lourds oiseaux capables de voler. Pour s'envoler, ils doivent courir sur l'eau en battant des ailes avec effort. En vol, son cou est tendu comme celui des autres cygnes et les battements de ses ailes provoquent un son rythmé et musical, audible de loin.

Le Cygne tuberculé (21)

La population européenne de l’espèce est estimée entre 86 000 et 120 00 couples.
La population française est estimée entre 1000 et 1600 couples.

Le Cygne tuberculé (22)

Les mâles pèsent en moyenne environ 10,2 kg et les femelles environ 8,4 kg. Les adultes mesurent de 125 à 170 cm de long avec une envergure de 200 à 240 cm, âge maximum  20 ans.

C'est vraiment le plus majestueux des oiseaux de ma région...

Posté par Gilbert78 à 12:49 - Catégorie - Les petits cygneaux sont nés - Commentaires / comments [35] - Permalien [#]
Nuage de tags - Tags : , , , , , , , , , , , ,


Share



mercredi 3 juin 2009

Rencontre avec les tritons....

Il y a quelques jours,
j'ai eu l'heureuse surprise
de découvrir, deux magnifiques tritons
qui, je pense, sont venus dans mon bassin pour se reproduire...

Tritons (1)

Mon bassin est bien le lieu de rencontre avec les grenouilles et les crapauds, mais c'est la première fois que j'ai ce genre de batracien , l'écosystème de mon bassin doit être très bon pour qu'ils viennent s'y reproduire... Le triton dans un bassin,  c'est comme le drapeau bleu sur les plages...

Tritons (2)

Personnellement je n'en avais plus vu  depuis ma petite enfance. A l'époque,  ceux-ci étaient, il me semble, beaucoup moins rares... Je pense qu'il en est de même pour beaucoup d'entre vous, je vais donc vous les présenter en photos "sous toutes les coutures"...

Tritons (3)

En plus,  ceux-ci ne sont pas trop farouches...

Tritons (4)

Les tritons sont des amphibiens qui vivent une partie de leur existence dans l'eau. Ils font partie de l'ordre des urodèles que composent en France les tritons, les salamandres, les euproctes et les spéléomantes, soit les amphibiens qui possèdent une queue.

Tritons (5)

Le corps du triton palmé est allongé, assez élancé, le museau est arrondi. Longueur totale : de 8 à 9 cm. La femelle est plus grande que le mâle.

Tritons (6)

En période de reproduction, le mâle présente une crête peu développée sur le dos et la queue. Les pattes postérieures sont palmées et la queue est prolongée par un filament noir. Donc le mâle est en bas sur la photo.

Tritons (7)

La femelle

Tritons (8)

Et là le mâle...

Tritons (9)

En théorie la queue du mâle...

Tritons (10)

Dès la fin de l'hiver, comme les crapauds et grenouilles, les tritons rejoignent un plan d'eau  pour leurs parades nuptiales qui précèdent l'"accouplement". Enfin, "accouplement" est un bien grand mot, puisque le mâle n'a pas d'organe sexuel d'intromission. Il se contente de déposer au sol son sperme en un tas compact (le spermatophore) qui sera transféré dans les organes génitaux de la femelle pendant que celle-ci marchera au dessus.

Tritons (11)

Le mâle se place face à la femelle et agite la queue le long de son corps, de cette façon, il diffuse les phéromones secrétées par les glandes dorsales et cloacales dans le but de s’attirer les bonnes grâces féminines.

Tritons (12)

Quelques jours après la danse nuptiale, la femelle dépose 200 à 300 œufs sur des feuilles de plantes aquatiques qu'elle replie ensuite.

Tritons (13)

Rapidement naitront des larves munies dans un premier temps de branchies externes. Celles qui auront survécues aux nombreuses prédations mettront 6 à 9 semaines pour accomplir la métamorphose complète et devenir un adulte. Les jeunes tritons sortent ensuite de l'eau et demeurent terrestres.

Tritons (14)

les prédateurs des tritons sont les serpents, certains rongeurs, certains oiseaux (hérons, rapaces) et l'homme à cause de la pollution et des captures.

Tritons (15)

Les tritons se nourrissent de vers, d'œufs de grenouille, de jeunes têtards et de larves d'insectes.

Tritons (16)

Ayant une respiration pulmonaire, Lorsqu'il est dans l'eau il vient régulièrement à la surface, faire provision d’air.

Tritons (17)

Les tritons possèdent un odorat très développé qui leur permet de retrouver leur mare natale.

Tritons (18)

Le triton palmé figure sur la liste rouge des espèces menacées d’extinction. Comme pour tous les autres amphibiens,  il est interdit de les capturer, de les tuer ou de les déplacer...

Tritons (19)

Très Photogéniques....

Tritons (20)

Alors ... Il sont pas mimi, mes petits tritons...                  

Posté par Gilbert78 à 22:14 - Catégorie - Animaux (Les tritons) - Commentaires / comments [33] - Permalien [#]
Nuage de tags - Tags : , , , , , , , , , , ,


Share



samedi 14 février 2009

La St valentin... Le réveil de la nature...

Dans mon post précédent je vous avais parlé de
l'évèque de Terni qui s'appelait Saint Valentin
et qui était considéré comme le patron des amoureux
car sa fête correspond symboliquement à la date où commence l'accouplement des oiseaux ...

J'ai donc voulu vérifier si tout cela était bien vrai...
La réponse est oui  !
c'est bien la date du réveil de la nature, je vais vous le prouver en images...

Les oies (1)

Sur certains des étangs de ma région, on trouve depuis quelques années,
des oies grises, des oies cendrées, des oies blanches, et des oies de Guinée...

Les oies (2)

Certaines de ces oies sont théoriquement des oies domestiques,
mais vu que l'on en voit souvent dans la nature,
je suppose qu'elles sont redevenues sauvages...

Les oies (3)

Voici une oie grise ou une oie cendrée...

Les oies (4)

Les oies (5)

Une oie de Guinée...

Les oies (6)

Facilement reconnaissable à sa caroncule au dessus du bec (bosse noire),
qui est plus développée chez le mâle que chez la femelle...

Les oies (7)

Une oie blanche...

Les oies (8)

Les oies (9)

T'as de beaux yeux, tu sais...

Les oies (10)

Voilà un superbe Jars (le mâle)...

Les oies (11)

Qui... visiblement ce matin, a le "sang chaud"...

Les oies (12)

Je vous présente une "scène d'amour" ou plutôt de reproduction à la façon "Jars" chez les oies ...

Les oies (13)

Et vous allez voir.... C'est plutôt fougueux...

Les oies (14)

C'est la nature dans toute sa splendeur...

Les oies (15)

Ne vous inquiètez pas, ils ne se font pas de mal, (au contraire !) c'est comme cela chez les oies...

Les oies (16)

Je vous laisse admirer le spectacle de l'amour dans la nature...

Les oies (17)

Les oies (18)

Les oies (19)

Les oies (20)

Les oies (19)

Les oies (21)

Les oies (22)

Les oies (23)

Les oies (24)

Donc c'est bien vrai !  la Saint Valentin correspond à la date à laquelle commence l'accouplement des oiseaux...      

Les oies (25)

et au réveil de la nature...

Les oies (26)

Bonne Saint Valentin à toutes et à tous...


Voir aussi l'oie sauvage "Bernache du Canada"

Posté par Gilbert78 à 10:01 - Catégorie - Animaux (Le réveil de la nature) - Commentaires / comments [91] - Permalien [#]
Nuage de tags - Tags : , , , , , , , ,


Share



lundi 9 juin 2008

Naissances des petits poulains

Les Yvelines (78), étant une "terre de cheval",
il y a en ce moment, dans ma région,
beaucoup de naissances de petits poulains...

Je suis un peu timide, je me cache derrière maman...Poulain (2)

Mais, si on me donne à manger...Poulain (3)

Alors!!! je ne suis pas beau...Poulain (4)

J'ai même des beaux yeux...Poulain (5)

Poulain (6)

Ca gratte...Poulain (7)

C'est l'heure du casse croute....et si, je prenais mon biberon...Poulain (8)

Il y en a deux...Super...Poulain (9)

Hum...le bon lait tout chaud...Poulain (10)

Ca fatigue tout cela...Poulain (11)

Poulain (12)

Moi j'aime bien les câlins...Poulain (13)

C'est super une maman...Poulain (14)

Quand je serais grand, je ferai comme ma maman...Poulain (15)

Je suis déja tout musclé... comme papa...Poulain (16)

Poulain (17)

C'est sympa chez moi...Poulain (18)

C'est cool la vie..Poulain (19)

Bon allez... à la prochaine...Poulain (20)

La gestation du poulain est de 11 mois.
La naissance d'un poulain est le poulinage.
Presque toutes les naissances s'effectuent la nuit.
Dans la majorité des cas, le poulain naît sans difficulté et l'intervention de l'homme n'est pas nécessaire.
Le poids à la naissance varie de 18 kg pour les shetlands à 75 kg pour les races de trait.
Le poulain double son poids au cours du premier mois.
Il se met debout en vingt minutes ou en deux heures selon sa vigueur.
Il tête sa mère jusqu'à l'âge de 5/6 mois, puis se détache de sa mère et commence à paître.

Un "Foal" est un poulain de moins de 6 mois.
Le "Yearling" est un poulain pur-sang qui est dans sa 1ère année .

Posté par Gilbert78 à 12:22 - Catégorie - Animaux (Poulain) - Commentaires / comments [48] - Permalien [#]
Nuage de tags - Tags : , , , , , , , , , , , ,


Share



samedi 24 mai 2008

Le cygne noir

Je vous emmène en balade à la recherche du
"cygne noir" ou "cygnus atratus"
qui est en ce moment comme beaucoup de volatiles en période de reproduction.

Cygne noir Cygnus atratus (1)

On peut l'apercevoir facilement dans le magnifique parc du "Château de Sauvage" Situé à 12 km au sud-ouest de Rambouillet sur la commune d'Emancé .Cygne noir Cygnus atratus (2)

Ce parc de 36 hectares a été au 18ème siècle la propriété de Louise de Maison Blanche, fille naturelle de Louis XIV et de Madame des Oeillets.Cygne noir Cygnus atratus (3)

Et voilà... Monsieur et Madame...Cygne noir Cygnus atratus (4)

Cygne noir Cygnus atratus (5)

Cygne noir Cygnus atratus (6)

Cygne noir Cygnus atratus (7)

Cygne noir Cygnus atratus (8)

Cygne noir Cygnus atratus (9)

En ce moment,il y a de nombreux nids partout, mais les petits ne sont pas encore nés...Cygne noir Cygnus atratus (10)

Le cygne noir installe son nid dans les zones humides. Construit par les deux adultes sur une île ou un monticule de végétation, dans des eaux peu profondes, il peut atteindre plus d'un mètre de diamètre.
Il est fait de tiges et de matériaux végétaux, et tapissé d'un peu de duvet. Cygne noir Cygnus atratus (11)

La femelle dépose 4 à 8 oeufs vert pâle. L'incubation dure de 35 à 40 jours, assurée par les deux parents, mais davantage  par la femelle et surtout la nuit, tandis que le mâle surveille les alentours du nid. Cygne noir Cygnus atratus (12)

Les jeunes cygnes sont couverts d'un duvet gris brun qu'ils gardent 3 à 4 semaines, jusqu'à l'apparition des nouvelles plumes. Cygne noir Cygnus atratus (13)

Peu de temps après la naissance, les cygnons peuvent nager, et apprennent très vite à se nourrir eux-mêmes. Il leur arrive de grimper sur le dos des parents pour effectuer de longs trajets en eau plus profonde.Cygne noir Cygnus atratus (14)

La famille reste unie pour environ neuf mois, jusqu'à la prochaine saison de  reproduction. A ce moment-là, les jeunes quittent le territoire parental, à la recherche de leur propre territoire. Cygne noir Cygnus atratus (15)

C'est l'heure de la sieste...Cygne noir Cygnus atratus (16)

Cygne noir Cygnus atratus (17)

Cygne noir Cygnus atratus (18)

Cygne noir Cygnus atratus (19)

Cygne noir Cygnus atratus (20)

Cygne noir Cygnus atratus (21)

Cygne noir Cygnus atratus (22)

Cygne noir Cygnus atratus (23)

Cygne noir Cygnus atratus (24)

Cygne noir Cygnus atratus (25)

Cygne noir Cygnus atratus (26)

Cygne noir Cygnus atratus (27)

Cygne noir Cygnus atratus (28)

Le Cygne noir (Cygnus atratus) doit son nom à la coloration de son plumage.
Il est originaire d'Australie où il niche en colonies très denses contrairement au cygne Blanc.
Le Cygne noir été introduit en France comme animal d'ornement, mais les populations se sont si bien développées qu'il est considèré maintenant comme une espèce indigène.
Le cygne noir est un oiseau aquatique qui vit dans ou autour des lacs, rivières, marécages, mais il fréquente également les eaux saumâtres.
Il se nourrit de plantes aquatiques qu'il recherche en plongeant son long cou dans l'eau.
Sur la terre ferme il consomme également diverses herbes.
Le cygne noir investit parfois les cultures, les dégâts peuvent être importants au grand dam des cultivateurs.
Un mâle adulte peut peser près de 9 kilogrammes et mesurer jusqu'à 140 centimètres de long pour une envergure voisine de 200 centimètres.

On raconte que les couples sont unis pour la vie.


A voir également dans ce magnifique parc du "Château de Sauvage"  les Wallabies, les flamants roses...

Posté par Gilbert78 à 20:32 - Catégorie - Animaux (Le cygne noir) - Commentaires / comments [48] - Permalien [#]
Nuage de tags - Tags : , , , , , , , , , ,


Share






Nuage de Tags
 



Index du blog Passion Nature 78 en images
Index du blog Passion Nature 78 en images
© http://passionnature78.canalblog.com | 2007-2015 | Tous droits réservés (Arc)
Toutes les photos du blog PassionNature78 sont protégées par les lois sur le droit d'auteur et le copyright.