Passion Nature 78

Amoureux de photos et de la nature depuis toujours, j'ai des centaines de photos et videos a vous proposer, pour vous faire partager ma passion la Nature... Gilbert78

Comme l'indique le titre de mon blog, je suis un passionné de la Nature et j'habite dans le 78 (Les Yvelines). Amoureux de photos et de la nature depuis toujours, j'essaie à travers mon blog de vous faire découvrir cette belle région qui est la mienne. N'hésitez pas à cliquer sur le "menu" ci-dessus, afin de découvrir tous mes anciens messages. Merci encore....

mercredi 8 avril 2009

La tonte des moutons de Mérinos

Chaque année au printemps,
à la Bergerie Nationale de Rambouillet a lieu la tonte des moutons.


C'est l'occasion de vous faire connaître
le plus beau des moutons qui est un des symboles de ma charmante ville...

Moutons de Méinos (1)

La femelle (la brebis)

Moutons de Méinos (2)

Le mâle (le bélier).

Moutons de Méinos (3)

Un petit peu d'histoire sur la Bergerie Nationale de Rambouillet...
C'est en 1783 que Louis XVI a acheté le domaine de Rambouillet à son cousin le Duc de Penthièvre pour en faire un domaine de chasse. Mais c'est également l'époque de "l'agromanie" et il décide la création d'une ferme expérimentale. Cette deuxième vocation du domaine se concrétise par la construction de la "grande ferme" en 1785. Cette double fonction restera toujours le fondement de ce site national.

Moutons de Méinos (4)

La vocation d'élevage date de 1786 et de l'achat d'un troupeau de Mérinos espagnols qui a donné naissance aux "Mérinos de Rambouillet". Louis XVI acheta ce troupeau à son cousin le Roi d'Espagne Charles III pour la qualité de sa laine. La valorisation du Mérinos comme améliorateur de la qualité lainière, "la mérinisation", se poursuivit au plan national puis international jusqu'au début de la première guerre mondiale.

Moutons de Méinos (5)

L'établissement rural national devint impérial en 1804 avec la construction des premières bergeries impériales, puis royales de 1815 à 1848, et à nouveau impériales de 1853 à 1870 sous le Second Empire, avec la construction des deuxièmes bergeries impériales. C'est à cette époque (1840) que fut créée la race ovine Île-de-France par croisement Dishley-Mérinos.

Moutons de Méinos (6)

La bergerie Nationale est depuis 1926 une école de bergers puis, en 1939, le siège de l'école nationale d'élevage ovin. Elle est située dans le parc du château de Rambouillet. Elle comprend également une ferme expérimentale assurant le rôle d'un conservatoire génétique pour le Mérinos de Rambouillet, un ovin dont elle maintien l'unique troupeau existant en France.

Moutons de Méinos (7)

Elle comporte également un troupeau de moutons "Ile-de-France", issus d'un croisement entre une brebis mérinos et un bélier Dishley et destiné à la production de viande. Une troisième race d'ovins est présente à la bergerie c'est  l' INRA 401 ou Romane.

Moutons de Méinos (8)

Ces moutons sont donc les descendants d'un troupeau de Mérinos espagnols sélectionnés en 1786 dans la province Espagnole de Castille.

Moutons de Méinos (9)

Ce sont des animaux réputés pour avoir la laine la plus fine au monde. Certains des moutons sont protégés par une cape pour avoir une laine encore plus parfaite.

Moutons de Méinos (10)

Depuis 1800 la qualité lainière exceptionnelle de cette race ( plus de 5000 brins de laine par cm 2 de peau) est transmise à l'ensemble de nos races françaises. Depuis 1850 les Mérinos de Rambouillet ont conquis plus de 50 pays.

Moutons de Méinos (11)

L'introduction de sang mérinos a aussi permis la création de races nouvelles. En croisant des brebis de race Mérinos avec un bélier de race Dishley on a progressivement créé la race Ile-de-France.

Moutons de Méinos (12)

Pendant plus de 200 ans la bergerie nationale a conservé le patrimoine génétique identique à celui de l'origine sans introduire de sang nouveau, ce qui constitue une expérience unique au monde. La bergerie garde des échantillons de laine de chaque année...

Moutons de Méinos (13)

Cinq mois après la monte ou lutte, c'est-à-dire la saillie de la brebis par le bélier ou l'insémination artificielle celle-ci est prête à agneler. Les  brebis sont alors rassemblées et dès la mise bas, chacune est isolée dans une case pour faciliter l'adoption de son ou de ses agneaux.

Moutons de Méinos (14)

Chaque agneau est pesé et reçoit un numéro d'ordre qui l'identifie à sa mère. Quand il y a des triplés ou que la mère n'a pas beaucoup de lait, on élève à part ces orphelins qui seront nourris de lait reconstitué par une "louve" appareil qui reconstitue le lait et le distribue à bonne température..

Moutons de Méinos (15)

La tonte a lieu tous les ans au printemps. Les Mérinos produisent selon les individus et le sexe, 3 à 6 kgs de laine d'excellente qualité par sa finesse.

Moutons de Méinos (16)

Pas facile comme métier...

Moutons de Méinos (17)

Le tri de la laine...

Moutons de Méinos (18)

Avant et après la tonte

Blog mérinos-1

Quelques photos prises cet hiver...

Moutons de Méinos (20)

Ne vous inquiétez pas pour eux, ils sont bien équipés pour affronter le froid.

Moutons de Méinos (21)

Et bien logés ! De mai au début de l'hiver, ils paissent dans les prairies situées au cœur du Parc Présidentiel. Il y a pire comme résidence !... lol...

Moutons de Méinos (22)

Un peu fiers... Mais c'est parce qu'ils le valent bien... lol...

Moutons de Méinos (23)

Une dernière petite anecdote.
Tout le monde connait l'expression "laissez pisser le mérinos" mais quelle est son origine ?...
A l'arrivée du troupeau de Mérinos sur les terres de France, Louis XVI voulut qu'on lui apporta le fameux mouton.
mais, à son arrivée au château , celui-ci se mit à uriner sur le beau tapis du roi.
Louis XVI aurait dit "laissez pisser le mérinos", d'où... l'expression !

Moutons de Méinos (24)

Une petite vidéo de la tonte des moutons. Soyez sans crainte en aucun cas on ne fait de mal aux moutons !..


Pour une meilleure qualité vidéo (cliquez sur HQ pour qu'il devienne jaune)

Une petite balade à l'intérieur de la bergerie, pour vous mettre dans l'ambiance et entendre les moutons.
Malheureusement, je ne peux pas vous transmettre  l'odeur, mais pensez à un fromage de chèvre et vous n'en serez pas loin  ...


Pour une meilleure qualité vidéo (cliquez sur HQ pour qu'il devienne jaune)

Alors, ils ne sont pas beaux mes petits Mérinos ?...

Posté par Gilbert78 à 22:35 - Catégorie - Animaux (Mouton Mérinos) - Commentaires / comments [22] - Permalien [#]
Nuage de tags - Tags : , , , , , , , , , , , ,


Share




lundi 13 octobre 2008

Le brame du Cerf en forêt de Rambouillet...

La saison du "brame du cerf" en forêt de Rambouillet est sur le point de se terminer, je vous invite à regarder mes premiers clichés et une petite vidéo...
(Excusez la qualité mais en forêt,  c'est toujours très sombre et l'on est obligé de monter la sensibilité vers 800 iso ce qui augmente la granulosité et détériore la qualité des photos.)

Bonne balade avec moi à la rencontre du "GRAND CERF"

Au début de l’automne, environ du 15 septembre au 15 octobre des cris rauques et profonds retentissent dans la forêt (mais on peut encore entendre bramer des cerfs jusqu'à mi-novembre).

Pour entendre le brame du Cerf  (cliquez sur l'extrait du CD "l’année nature")

Le brame est le mot qui désigne à la fois le cri du cerf et la période du rut.
Les deux phénomènes sont très liés. Le brame se déclenche chez le mâle en présence des femelles et à cause d’une poussée de testostérone.

Le brame du Cerf (1)

En fonction du vent ce cri peut s'entendre à plusieurs kilomètres de distance...

Le brame du Cerf (4)

Le mâle avertit les femelles réceptives de sa présence, intimide ses concurrents potentiels et défie les autres mâles qui s'aventureraient sur son territoire. Il devient particulièrement agressif à ce moment-là.

Le brame du Cerf (3)

Au moment où il pousse son long cri guttural, le cerf allonge le cou, retrousse lèvres et narines, ses yeux chavirent, c’est l’extase ! Ce cri a pour effet de signaler la présence du mâle aux femelles et intimider les rivaux...

Le brame du Cerf (2)

La femelle et le mâle ne cohabitent qu’à l’occasion du rut. La femelle se charge seule de l’éducation des petits. La cellule familiale regroupe en principe une femelle, un jeune de moins de deux ans (bichette ou daguet) et un faon (le petit de l’année).

Le brame du Cerf (5)

Le grand mâle...
Les mâles vivent en groupe toute l'année... Ils quittent leur mère vers 18 mois et intègrent une harde de mâles. La hiérarchie est très marquée. Un vieux cerf domine un cerf moins âgé qui lui-même commande un plus jeune et ainsi de suite jusqu’au daguet nouvellement intégré.

Le brame du Cerf (6)

Le jeune cerf...
Les novices font allégeance à leurs aînés en échange de leur expérience.

Le brame du Cerf (7)

Au début de l’automne, les grands mâles quittent le groupe pour rejoindre les femelles sur les lieux du brame.

Le brame du Cerf (9)

Pendant toute la période du rut, le mâle veille sur son harem de biches et en expulse tout autre prétendant. C’est la seule période de l’année où le cerf, habituellement placide devient violent. 

Le brame du Cerf (15)

En cas de rencontre avec un autre mâle, après une phase d'intimidation, les deux adversaires vont mener un combat très violent durant lequel il se projette la tête en avant l'un contre l'autre dans le but de déséquilibrer l'adversaire.

Le brame du Cerf (8)

Ces combats conduisent à l'abandon du plus faible, seuls les mâles de puissance et de ramure comparables s'affrontent de la sorte.

Le brame du Cerf (10)

Cette période est si épuisante que les mâles n’ont pas le temps de manger. Il faut livrer combat contre les jeunes, séduire les femelles d’une autre harde tout en surveillant sa propre harde.

Le brame du Cerf (11)

Après les accouplements... vers la mi-octobre, les mâles reproducteurs quittent les futures mères pour rejoindre la harde des mâles.

Le brame du Cerf (12)

Huit mois, plus tard, entre mai et juin, la biche met au monde un seul petit. Le faon nait avec une jolie livrée mouchetée qu’il perd dès l’âge de 3 mois.

Le brame du Cerf (13)

Le petit pèse environ 7 kg et les deux premières semaines, il reste couché près de sa mère. Il en profite pour têter et prendre 400 grammes par jour. Dès l’âge de 6 mois, le faon est sevré.

Le brame du Cerf (14)

La rencontre avec un grand cerf est très impressionnante, (ne pas oublier que la pointe des cornes peut se trouver à 2.5 m du sol chez les très grands cerfs), en espérant qu'il ne nous prenne pas pour un rival....

Le brame du Cerf (16)

Magnifique animal... Son surnom de "Seigneur de la forêt" prend vraiment là...  tout son sens...

Le brame du Cerf (17)

Vidéo "Brame du cerf en forêt de Rambouillet" 

Je vous présente un petit film de ma balade faite avec mon APN.
Dans la pénombre de la forêt il est quelquefois plus facile de faire de la vidéo que des photos...
Je vous ai fait un petit montage rapide, excusez la musique je n'avais que cela de libre de droit d'auteur.

Pour ceux qui ont un bon débit internet, regardez la vidéo en version HD (c'est-à-dire l'icone HD en jaune) et en grand écran. Pour ceux qui auraient un bas débit, il est préférable de laisser la vidéo se télécharger avant de la regarder. (c'est de la vidéo dailymotion faut pas rêver!)...

Toutes ces photos ont été prises lors de balades "Brame du Cerf" dans l'Espace Rambouillet, magnifique et immense réserve animalière  située au coeur de la forêt de Rambouilllet que je vous conseille de venir voir si vous passez dans ma région. Prévoir une journée de beau temps,  des chaussures de marche, le sac à dos, le casse-croûte, de l'eau, les jumelles, l'APN avec un gros télé et avec un peu de chance vous aurez de magnifiques rencontres inoubliables...
Attention je ne vous garantis rien... je me suis vu certains jours marcher presque 8 heures durant sans voir le moindre cerf...

Mais que la nature est belle...


A voir aussi:
"
Rencontre avec les cerfs" et "Le brame du Cerf 2009 en forêt de Rambouillet"


Posté par Gilbert78 à 11:20 - Catégorie - Animaux (Cerf, Le brame) - Commentaires / comments [80] - Permalien [#]
Nuage de tags - Tags : , , , , , , , , , ,


Share



mardi 2 septembre 2008

Mon ami le Pivert

Je vous présente mon nouvel ami le
Pivert
ou
Pic-vert

Le pivert (1)

Je vous ai dit que c'était mon ami, car il passe souvent ses après-midi
dans mon jardin à me débarasser de toutes les fourmis qui s'y trouvent...Le pivert (2)

Le pivert est le plus grand des pics, il a environ la taille d'un pigeon.
Taille: 30-33 cm, Poids: 180–220 g, Envergure: 40-42 cm, Longévité: 5-10 ans
Le pivert (3)

Son plumage vert et jaune lui sert de camouflage dans le feuillage. Le pivert (4)

Il porte une calotte rouge sur la tête et un masque facial rayé de noir,
qui le distingue facilement. Le dessous est couleur chamois-jaune. Le pivert (5)

Le pic vert se nourrit principalement d'insectes et de larves, capturés sur le sol et dans les arbres.
Il recherche particulièrement les fourmilières dans les prés,
car les fourmis représentent plus de 90 % de son alimentation.Le pivert (6)

Son bec est aussi utilisé pour creuser les bois vermoulus afin d'en extraire les larves.Le pivert (7)

Pour grimper aux troncs d'arbres, il s'appuie comme les autres pics sur les plumes de sa queueLe pivert (8)

Mâle et femelle sont rouges du sommet de la tête et jusqu’au cou.  Chez le mâle,
les moustaches sont noires avec une tache rouge, et entièrement noires chez la femelle.
(Là un jeune mâle)Le pivert (9)

Le pic vert creuse son nid dans les vieux arbres, de préférence morts
ou en décomposition ou dans ceux dont le bois n'est pas trop dur.
Il creuse d'abord un trou horizontal avant d'aménager une loge d'incubation
de 30 cm de profondeur et 15 cm de largeur à l'endroit le plus large.
Il tapisse le fond de quelques copeaux de bois pour former le nid.
Le mâle et la femelle mettent 2 à 3 semaines pour creuser le nid. Le pivert (14)

Sympa!!!
chez PassionNature78 Le pivert (10)

Hum !!!....
Elle est bonne l'eau de PassionNature78...Le pivert (11)

Le Pivert possède des griffes acérées à ses pattes lui permettant
de s'accrocher aux arbres pendant qu'il les martèle de son bec.Le pivert (12)

Le ricanement très sonore du pivert est souvent entendu avant même d'apercevoir l'oiseau.
Ce cri est une note aiguë unique, répétée et qui ressemble à s'y méprendre à un rire moqueur.       Le pivert (13)

Une petite vidéo (de qualité moyenne)
pour vous le présenter "en pleine activité" dans mon jardin...

Période de nidification : avril à juillet.
Nombre de couvaisons : une seule couvée.
Nombre d'œufs : 5 à 7 œufs blancs luisants.
Incubation : 18 à 21 jours (par les 2 sexes, souvent le mâle la nuit).
Envol : 18 à 21 jours.
Emancipation : 3 à 7 semaines plus tard.

Si vous habitez en bordure de forêt, vous pouvez attirer les piverts
dans votre jardin en mettant une assiette avec des vers de farine (vers pour la pêche).

Donc pour être "écolo", faites comme moi,
adoptez un pivert pour vous débarrasser de toutes les fourmis de votre jardin

Hihi....

Posté par Gilbert78 à 12:21 - Catégorie - Animaux (Le Pivert) - Commentaires / comments [40] - Permalien [#]
Nuage de tags - Tags : , , , , , , , , , ,


Share






Nuage de Tags
 



Index du blog Passion Nature 78 en images
Index du blog Passion Nature 78 en images
© http://passionnature78.canalblog.com | 2007-2015 | Tous droits réservés (Arc)
Toutes les photos du blog PassionNature78 sont protégées par les lois sur le droit d'auteur et le copyright.